Comment bien choisir son parquet ?

Comment bien choisir son parquet ?
5 (100%) 1 vote

Avec le parquet tout est possible question ambiances : rustique, contemporaine, cosy ou design. Les pièces où il peut être posé est tout aussi vaste avec également des versions robustes pour les extérieurs.

Les différents parquets

Le parquet massif est le plus authentique. Comme son nom l’indique il a un aspect robuste comme les planchers d’autrefois. Très résistant, ce bois est composé à 100% de bois et ses lames sont les plus épaisses (2.4cm). Cela fait de lui le plus résistant des parquets et lui permettant de supporter le poinçonnage (appui) sans marquer.

pose de parquet

Il peut être constitué de plusieurs essences de bois comme le hêtre, le chêne, certains bois exotiques ou bien encore le châtaignier. Enfin, pour coller à toutes les ambiances, sachez qu’il existe plusieurs finitions : vernis, mat, brut, teinté, naturel ou blanchi.

Le parquet contrecollé quant à lui propose le meilleur rapport qualité prix du marché. Explication du nom : il est constitué à partir de 3 épaisseurs de bois dont la dernière est en contre plaqué. Moins massif que le précédent, il est aussi moins lourd et moins cher. La plupart du temps il est préféré dans sa finition vitrifiée qui rend son entretien plus facile.

Le parquet stratifié se compose de particules de bois et est le moins cher de tous. Il se décline soit en « aggloméré » soit en « orienté, dans les deux cas il est recouvert d’un motif faisant penser à du vrai bois. Avec son toucher hyper réaliste, le stratifié est de loin le plus plébiscite des parquets. Bien sûr, il demande un entretien régulier et de le changer une fois tous les 10 ans.

Quel parquet pour quelle pièce ?

En dehors de l’aspect esthétique, il est recommandé de prendre en considération d’autres facteurs plus techniques au moment du choix du parquet (le facteur écolo peut aussi entrer en compte comme nous l’avons vu dans le choix d’une peinture mural écologique). Par exemple, la fréquence de passage dans une pièce. Si c’est un endroit très fréquenté, il vaut mieux éviter de prendre du parquet trop tendre qui marque les chocs.

Aussi, certains parquets ont des vertus remarquables d’isolation phonique et thermique. Cela peut être utile pour des chambres par exemple. Pour en savoir plus sur les capacités des différents parquets du marché, rendez-vous sur ce site.

D’autre part, le parquet flottant est sensible à l’humidité, il est donc recommandé de ne pas le poser dans les pièces humides comme la salle de bain ou la terrasse.

Dernière astuce, jouer sur les couleurs des lames ainsi que le sens de pose pour créer des effets d’optiques spectaculaires !

Réponses relatives