Comment pratiquer la moto sur circuit ?

Comment pratiquer la moto sur circuit ?
Note cette réponse

Quel motard n’a jamais rêvé, en regardant une épreuve de MotoGP, d’aller faire de la piste ? Il faut reconnaître qu’en voyant ces champions enchaîner les tours, cela est très tentant. Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce rêve n’est pas si inaccessible qu’il n’y paraît. Avec un minimum de budget, il est relativement aisé de débuter sur circuit. Mais encore faut-il suivre quelques règles de sécurité et disposer d’un minimum d’équipement.

Connaître les règles de pilotage et trouver un circuit

Lorsque l’on est motard et que l’on désire rouler sur piste, trouver un circuit près de chez soi n’est pas le plus compliqué. En effet, chaque région, ou presque, dispose de circuits ouverts au public pour la pratique de ce sport mécanique. Il suffit simplement de contacter les responsables pour réserver sa session quelques jours à l’avance. Toutefois, la sécurité prime sur le pilotage et il est nécessaire d’en connaître les règles. Cela va des plus élémentaires (règles de dépassement et de freinage), à la connaissance des panneaux et drapeaux signalétiques de bordure de piste. Pour être certain de bien les maîtriser, la plupart des circuits proposent généralement des stages d’apprentissage pour débutants. Il n’y a aucune honte à commencer par là, même quand on est un motard aguerri sur route depuis de nombreuses années.

Posséder ou louer une moto pour la pratique de la piste

Cela tombe sous le sens, mais pour faire de la moto sur circuit… Il faut une moto ! L’idéal étant bien sûr de posséder une seconde moto dédiée à la piste ou d’utiliser sa sportive de tous les jours. Pour ceux qui n’ont pas cette possibilité, il reste malgré tout une alternative : la location de moto de piste. Face à l’engouement des motards pour cette activité à sensations, quelques sociétés spécialisées proposent désormais ce type de prestation. Il arrive même que l’on puisse directement louer sa moto auprès des propriétaires de circuits. L’avantage de cette solution est de pouvoir piloter une moto spécifiquement taillée pour la piste. On craint alors moins d’abîmer sa propre monture et on peut profiter pleinement des performances offertes par ces engins.

Disposer des bons équipements de protection

Pour rouler sur circuit, il faut être correctement protégé : casque, gants, bottes et combinaison en cuir. Côté mécanique, son deux-roues doit là aussi être un minimum préparé à affronter la piste. Une chute à pleine vitesse avec sa moto peut vite coûter cher en réparations sans un minimum de protections. Il est préconisé d’équiper sa moto d’un carénage en polycarbonate, d’une protection de carter et de durites aviation pour les freins. Ces pièces ont, certes, un coût, mais sont bien moins chères à remplacer que des pièces d’origine. Par la suite, d’autres améliorations peuvent être apportées pour augmenter les performances de sa machine.

Réponses relatives