Comment choisir son climatiseur ?

Comment choisir son climatiseur ?
Note cette réponse

L’été c’est chouette. On fait le plein de vitamine C, le soleil brille dans un ciel bleu sans qu’il n’y est une seule trace de nuage. L’odeur des fleurs embaument l’air et le gazouillis des oiseaux vous réveillent le matin. Mais voilà, derrière cette vision au format carte postale, l’été ce n’est pas que du baume au cœur. C’est aussi des températures à la hausse qu’il faut supporter tant bien que mal. Surtout lorsque l’on n’est pas à la plage ou les pieds dans l’eau dans une piscine. Derrière la fenêtre, les volets tirés, il commence à faire chaud, très chaud même. Ni une ni deux, cette année c’est dit : la clim sera installée. Mais pour ne pas se tromper, voici une check-list des éléments à considérer.

Les types d’appareil de climatisation possibles

En fonction du budget, des pièces à climatiser, de l’encombrement de l’appareil, il existe différente clim de qualité.

Dans un premier temps, il y a le climatiseur monobloc. Comme son nom l’indique, il est constitué d’une seule unité. Mobile, fixe ou encastré dans une fenêtre, il est préconisé pour les petits espaces et plutôt destiné à un usage d’appoint.

Dans un second temps, le climatiseur « split » sorte de pompe à chaleur air/air. Il peut être mobile, mural, console, gainable ou encore en cassette. Il en existe deux modèles. Le monosplit, composé d’une unité extérieure et d’une unité intérieure. Celui-ci est économique, très facile à installer. Il s’utilise pour rafraîchir une seule pièce. De l’autre côté, il existe le multisplit. Lui aussi est composé d’une unité extérieure mais il est raccordé à plusieurs unités installées dans le logement. Autrement dit, un bloc rafraîchissant est disposé dans chaque pièce désirée. Il est donc plus performant.

Pour finir, le climatiseur réversible. C’est d’ailleurs souvent la meilleure des options. Ce système 2 en 1 permet de rafraîchir l’été et de chauffer en hiver.

La dimension de l’appareil

Les caractéristiques du climatiseur devront être évaluées en fonction de plusieurs critères – surface et volume de la pièce, nombre d’habitants, isolation et orientation de l’habitation, climat de la région, sources de chaleur existantes – pour le dimensionner avec précision. Ensuite, différentes options s’offriront à vous et, il ne vous restera qu’à choisir celui que vous préférez.

Les critères de qualité

A l’image de tous les appareils électriques et électroniques, mieux vaut privilégier un climatiseur avec une étiquette énergétique A+ ou A++. Il convient également de veiller dans un second temps, à ce que le niveau sonore du module intérieur soins inférieur à 23 dB, soit l’équivalent d’une conversation à voix basse à 1,50 mètres.

Dernier critère, la qualité de filtration de l’air. Que l’on soit sensible ou non, mieux vaut privilégier un modèle qui arrête les particules – polluants atmosphériques, bactéries, pollens notamment – et ce, pour assurer un air sain.

En attendant l’installation, vous pourrez toujours opter pour une alternative temporaire.

Réponses relatives