Pourquoi faire ses conserves domestiques ?

Pourquoi faire ses conserves domestiques ?
Note cette réponse

Manger des cerises en hiver et des coings en été est possible et ce, même en respectant la saisonnalité des fruits et des légumes. Profiter quelle que soit la saison de ses fruits mais aussi de ses légumes préférés est du domaine du possible. Inutile de tourner autour du pot plus longtemps ! C’est tout bonnement possible en faisant ses propres conserves maison. Et oui, tout comme nos aïeuls. Il suffit tout simplement de suivre le mode d’emploi pour un max de plaisir.

Comment faire ses conserves soi-même ?

Le choix du contenant

Dans un premier temps, il convient d’acheter des pots, des verrines et/ou des bocaux en verre avec couvercles à la contenance souhaitée. Ces derniers exempts de traces d’abrasion, de résidus collés ou encore d’ébréchures seront parfaits. Ensuite, il suffit de les nettoyer avec une éponge – non métallique ni abrasive – à l’eau et au savon. Puis, de les laisser sécher à l’air libre après rinçage à l’eau claire. Et, pour qu’ils ferment totalement de manière hermétique, il est utile d’acheter des rondelles en caoutchouc adaptés aux différents diamètres des objets en verre choisis.

La préparation des fruits et/ou des légumes

Les denrées alimentaires choisies pour être mises en conserves doivent être le plus frais possible. Exit donc les produits décongelés ou congelés. Après avoir été soigneusement lavés, déposer les aliments légèrement cuits et encore bouillants dans le contenant. Ensuite, il suffit de s’arrêter à 2 cm du rebord environ en évitant les poches d’air. L’huile d’olive, l’eau sucrée ou l’alcool ainsi que les herbes aromatiques peuvent être ajoutées selon les cas et les envies.

La fermeture des conserves

Pour fermer hermétiquement la conserve, mieux vaut changer de rondelle en caoutchouc et l’ébouillanter avant de l’ajuster au couvercle du contenant. Selon les recettes, il convient ensuite d’immerger le tout bien scellé dans de l’eau bouillante au sein d’un stérilisateur électrique, d’un autocuiseur, d’une grande marmite ou bien d’une cocotte-minute.

La conservation

Pour optimiser la conservation, les conserves doivent être entreposées dans un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière et du soleil. Un garage ou un cellier sont parfaits.

Quels sont les principaux avantages à faire ses propres conserves ?

Le fait de manger des aliments de qualité

Faire ses conserves, c’est déguster tout au long de l’année des denrées alimentaires aux qualités nutritives excellentes. En effet, les conserves faites à partir de produits de qualité restitueront toutes les vitamines et oligo-éléments de ces derniers.

Le choix et la possibilité de manger ce que l’on veut quand on le souhaite

Faire ses conserves, c’est avoir la possibilité de choisir ses propres ingrédients, dénués de conservateurs, de colorants et autres exhausteurs de goût notamment. La mise en conserve permet de savoir exactement ce qu’il y a et surtout de manger ce que l’on aime toute l’année sans devoir attendre que cela soit la bonne saison.

La possibilité de préserver Dame nature

Entre les produits chimiques, les emballages à trier pour qu’ils soient recyclés – lorsque cela est possible – le fait que les denrées ne soient pas de bonne qualité, que leur transport est un impact sur l’environnement notamment, le fait de faire ses conserves réduit le coût environnemental de fabrication et de transport. Pour en avoir le cœur net, il suffit juste de suivre les tribulations de Kécanne la petite boîte de conserve. 

Opter pour les conserves maison c’est être un consom’acteur tout simplement ! 

Réponses relatives