Quels sont les risques de l’alcool au volant ?

Quels sont les risques de l’alcool au volant ?
Note cette réponse

On ne le répétera jamais assez mais l’alcool est à consommer avec modération. Et ce, parce que boire entraîne sur le long terme des maladies aussi bien physiques que mentales. D’un autre côté, cela est d’autant plus important de ne pas boire dès lors que l’on prend le volant d’une voiture, d’un camion ou même d’une moto par exemple. Alors, pour ceux et celles qui doutent encore, quels sont les risques liés à la consommation d’alcool au volant ?

En tant que conducteur, quels sont les effets de l’alcool sur le corps ?

En absorbant une boisson alcoolisée, les répercussions sur l’organisme sont bien nombreuses. L’alcool tend à désinhiber l’organisme – le cerveau ne fonctionne plus normalement – et de ce fait, les réflexes sont plus lents voire inexistants, les sens – la vue, l’audition notamment – sont altérés, les mouvements ne sont plus coordonnés, le temps de réaction est plus lent sans oublier les troubles de l’attention, le manque de concentration. Dans tous les cas, il devient difficile d’évaluer les distances, d’anticiper et de réagir face à un danger.

Quels sont les risques encourus d’une alcoolémie au volant ?

A partir de 0.5 g/l d’alcool dans le sang – ou 0.25 mg d’alcool par litre d’air expiré – l’automobiliste se met hors la loi. Alors pour prendre le volant en toute sécurité, mieux vaut effectuer un éthylotest. Et si le seuil est dépassé, mieux vaut se faire raccompagner ou bien attendre chez ses amis quelques heures le temps que le taux d’alcool dans le sang diminue – et ne dépasse pas le seuil de tolérance fixé par la loi après vérification – pour reprendre le volant.

Le risque d’accident

L’alcool est en cause dans près d’1 accident mortel sur 3. Et en buvant, le conducteur accroît de 8.5 fois le risque d’être à l’origine d’un accident mortel. Des chiffres éloquents qui mettent en avant qu’en buvant, le risque d’avoir un accident de la route et de ne pas en survivre est énorme. D’ailleurs, les campagnes de la sécurité routière se succèdent malheureusement chaque année. Et pourtant, il suffirait de ne pas prendre le volant en ayant bu.

Pour détail, plus le taux d’alcool dans le sang est élevé, plus le risque d’accident mortel est important. Avec 0.5 g/l dans le sang, le risque est multiplié par 2, avec 0.8 il l’est de 10 et avec un taux supérieur ou égal à 1.2 il est multiplié par 35.

Entre boire et conduire, il faut parfois choisir. On n’a qu’une vie ! 

Les amendes

Le Code de la route est clair. Selon les cas, l’automobiliste contrôlé positif au test d’alcoolémie encoure une amende pouvant atteindre 4 500 euros, se voir retirer des points sur son permis ou se le faire annuler, se voir retirer ou mobiliser son véhicule ou dans certains cas si l’infraction constitue un crime être passible d’une peine de prison.

Réponses relatives