Qu’est-ce qu’un syndic de copropriété ?

Qu’est-ce qu’un syndic de copropriété ?
5 (100%) 1 vote

La loi oblige toutes les copropriétés à se doter d’un syndic. Ce dernier s’occupe de l’entretien de l’immeuble et est le relai avec les administrations.

La désignation du syndic

Le syndic de copropriété est choisi de l’Assemblée Générale des copropriétaires. Lors de cette AG, les copropriétaires ou leurs représentants votent pour le prestataire. L’élu est choisi à la majorité absolue. Si aucun syndic n’obtient cette majorité, le vote est alors repoussé à une seconde assemblée où la désignation se fait par une majorité simple. Dans le cas où aucun accord est trouvé, ce qui est extrêmement rare, c’est le tribunal de grande instance qui est chargé de choisir le syndic, après avoir été saisi par les copropriétaires.

Le syndic est choisi pour une durée de trois ans.

La loi interdit les mandats plus longs. À la fin de son mandat, même si tous les copropriétaires l’apprécient, il y a une obligation légale de mise en concurrence. C’est-à-dire que plusieurs devis doivent être présentées lors de l’Assemblée Générale et un nouveau votre désigne le syndic.

Si le bâtiment est neuf et qu’aucune AG n’a encore eu lieu, la gestion est assurée par un syndic provisoire, un rôle souvent assuré par le promoteur immobilier. Son mandat ne peut pas excéder un an.

À noter qu’il peut y avoir des changements de syndic durant le mandat, mais ceux-ci sont réglementés. Ils peuvent avoir lieu en cas de démission du syndic ou en cas de vote des copropriétaires contre le syndic.

Le syndic professionnel ou bénévole

La plupart du temps, le syndic est professionnel. Ce sont des experts qui s’en occupent contre une rémunération. Toutefois, il est tout à fait autorisé d’avoir un syndic bénévole. Ce choix est souvent fait pour des raisons économiques. Le syndic bénévole doit obligatoirement être constitué par un copropriétaire ou un conjoint de copropriétaire. Il a exactement le même rôle qu’un syndic professionnel. Il n’est pas toujours rémunéré pour son action, mais tous les frais qu’il débourse pour son activité (envoi de courriers à l’administration, facture de téléphone, assurance de la copropriété…) sont remboursables.

Mais, les missions d’un syndic nécessitent une vraie expertise. C’est pourquoi la personne choisie doit avoir une vraie connaissance du sujet sous peine que la copropriété en pâtisse.

Réponses relatives